Nigeria : 150 morts dans trois attaques de Boko Haram

L'attaque a été menée dans le village de Kukawa, proche du lac Tchad, dans le nord-est du Nigeria.[ISSOUF SANOGO / AFP]

Près de 150 morts: c'est l'effroyable bilan de trois attaques perpétrées par des membres présumés du groupe islamiste Boko Haram dans le nord-est du Nigeria, qui ont fait de mercredi la journée la plus sanglante depuis l'arrivée au pouvoir de Muhammadu Buhari.

 

L'attaque du village de Kukawa, proche du lac Tchad, au cours de laquelle au moins 97 personnes ont été tuées mercredi soir, est de loin le pire carnage depuis l'investiture le 29 mai du président Buhari, qui a érigé en priorité la lutte contre les insurgés affiliés au groupe Etat islamique (EI).

Peu après, à une cinquantaine de km de là, dans le même Etat de Borno, des islamistes lançaient l'assaut sur deux villages voisins à la sortie de Monguno: 48 fidèles musulmans réunis pour la prière du soir ont été fusillés, et les villages ont été entièrement rasés.

En tout, plus de 400 personnes ont péri dans les violences attribuées à Boko Haram depuis un mois, selon un décompte de l'AFP.A Kukawa, une cinquantaine d'islamistes présumés ont ouvert le feu vers 18H30 (17H30 GMT) sur des fidèles qui priaient dans des mosquées du village, peu après la rupture du jeûne, en plein mois de ramadan, selon des témoins.

Vous aimerez aussi

Des centaines de jeunes Nigérianes en quête d'une vie meilleure, finissent, après un voyage traumatisant, sous la coupe d'un réseau de prostitution [JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP/Archives]
Prostitution Trahies, battues, violées: l'enfer des prostituées nigérianes en France
Coupe du Monde Féminine Coupe du monde féminine : les adversaires des Bleues en phase de poule
Afrique Nigeria : deux tués, dont un Britannique, dans une attaque armée

Ailleurs sur le web

Derniers articles