Philippines : le propriétaire et l'équipage du ferry inculpés de meurtre

Aux Philippines, le naufrage d'un ferry a fait plus de 50 morts jeudi. (Image d'illustration)[JAY DIRECTO / AFP]

La police philippine a inculpé de meurtre le propriétaire et l'équipage du ferry qui a chaviré jeudi, faisant des dizaines de morts, a annoncé samedi le chef de la police régionale, Asher Dolina.

 

L'inculpation a été signifiée vendredi soir dans la ville d'Ormoc, d'où était parti le ferry avec ses quelque 200 passagers, dont 45 à 56 sont morts, selon les bilans de différentes sources. Selon les premiers éléments de l'enquête, le Kim Nirvana, un ferry de 33 tonnes qui reliait Ormoc aux îles Camotes, a tourné très brusquement après avoir quitté le port d'Ormoc, ce qui l'a fait chavirer, dans des eaux relativement calmes, a expliqué M. Dolina à l'AFP.

Les inculpés - le propriétaire du navire, son capitaine et 17 membres d'équipage - "ont été négligents, montrant qu'il y avait intention de tuer. Ils ont été imprudents sciemment", a-t-il accusé. L'enquête de la police est séparée de celle des garde-côtes, qui cherchent à comprendre la cause du naufrage. Au terme de leur enquête, eux aussi peuvent également inculper ceux qu'ils jugent responsable de l'accident.

 

Le poids en question

Des survivants ont raconté avoir vu près de 150 sacs de ciment, riz ou engrais chargés sur le ferry, et que ceux-ci n'avaient pas été fixés par des cordes comme ils auraient dû l'être, ce qui pourrait avoir causé un déséquilibre du bateau, avait indiqué plus tôt samedi à l'AFP un conseiller municipal d'Ormoc, Godiardo Ebcas.

Celui-ci a également confirmé samedi le bilan de 56 morts et 142 survivants qu'il avait déjà annoncé précédemment, ce qui ferait un total de 198 personnes à bord, quatre de plus que le maximum autorisé pour ce type de navire. Le service des garde-côtes, qui avait annoncé de son côté 45 morts et 142 survivants, n'a pas donné de nouveau bilan samedi. "Le navire n'était pas trop chargé en terme de passagers, mais imaginez le poids de la cargaison", a lancé M. Ebcas. Les sacs embarqués sur le ferry pèsent environ 50 kg chacun, ce qui revenait à embarquer 7,5 tonnes de cargaison.

 

Des navires mal entretenus

Les passagers sur les ferries reliant Ormoc aux îles Camotes embarquent fréquemment des cargaisons de marchandises achetées en ville qu'ils rapportent vers leurs villages isolés. Les opérations de recherche d'éventuels survivants ou de corps ont été interrompues vendredi, et le bateau remorqué vers le port. Mal entretenus et peu contrôlés, les ferries sont l'un des principaux moyens de transport dans l'archipel philippin, qui compte plus de 7.100 îles. Ils sont empruntés par des millions de personnes trop pauvres pour prendre l'avion.

Les accidents maritimes sont fréquents aux Philippines, et sont le plus souvent dus à des normes de sécurité peu strictes, des contrôles laxistes et des navires surchargés. Le naufrage en 1987 du Dona Paz, qui était entré en collision avec un pétrolier, faisant plus de 4.300 morts, est le pire accident maritime de l'histoire en temps de paix.

 

Vous aimerez aussi

Naufrage La lettre d'un passager du Titanic mise en vente à Nancy pour 30.000 euros
Photo tirée d'une vidéo diffusée le 4 octobre 2013 par les gardes côtes italiens montrant un migrant secouru après le naufrage près de Lampedusa [HO / GUARDIA COSTIERA/AFP/Archives]
Méditerranée Cinq ans après un terrible naufrage de migrants, Lampedusa veut tourner la page
Les secouristes de Tanzanie recherchent le 22 septembre 2018 des victimes du naufrage la veille du MV Nyerere sur le lac Victoria, en Tanzanie [STRINGER / AFP]
Drame Tanzanie : sur Ukara, la détresse et la colère des proches des naufragés

Ailleurs sur le web

Derniers articles