Le pape face à la ferveur sud-américaine

Le pape François est le premier souverain pontife originaire d'Amérique du Sud. [AFP]

Le pape François est parti dimanche pour une tournée d'une semaine en Amérique du Sud.

 

François arrive en terrain conquis. Deux ans après les Journées Mondiales de la Jeunesse au Brésil, le pape doit arriver cette nuit à Quito pour une tournée sud-américaine de huit jours qui le mènera de l’Equateur au Paraguay, en passant par la Bolivie.

Dans les trois pays, où plus de 80% de la population en moyenne est catholique, l’accueil du premier pape sud-américain de l’histoire s’annonce grandiose.

 

Des travaux pour l'arrivée du pape

Demain, trois millions de fidèles sont ainsi attendus dans la capitale équatorienne pour une messe en plein air. Des locaux rejoints par des Argentins ou des Brésiliens, prêts à parcourir plus de 1 500km pour voir le Souverain Pontife. A l’occasion, des jours fériés et des aménagements d’horaires ont été décrétés par les gouvernements des trois Etats.

Les autorités se mobilisent également pour ce rendez-vous majeur. Au coeur d’Asuncion (Paraguay), les rues abîmées depuis des années ont ainsi été remises à neuf. A La Paz (Bolivie) des baisses d’impôt ont été promises à ceux qui repeindront la façade de leur maison pour l’occasion.

 

Prêcher "la justice sociale"

Considéré comme le "pape des pauvres" depuis son élection, Jorge Mario Bergoglio, profitera de cette tournée pour apporter son soutien aux populations les plus touchées par les inégalités. Selon le Vatican, il devrait ainsi plaider pour "la justice sociale".

Un thème qui devrait être au coeur de ses entretiens avec les président Rafael Correa (Equateur), Evo Morales (Bolivie) et Horacio Cartes (Paraguay). 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles