Nucléaire iranien : Kerry met la pression

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry [Gianluigi Guercia / AFP]

Alors que les négociations sur le nucléaire iranien entre dans leur dernière ligne droite, le ministre américian des Affaires étrangères, John Kerry, a mis la pression sur les différents acteurs.

 

Après neuf jours de discussions intensives, l’issue des négociations sur le nucléaire iranien se profilait ce dimanche. Présent depuis le 26 juin à Vienne, le secrétaire d’Etat à la Défense, John Kerry, a tenté de mettre toutes les parties face à leurs responsabilités. "Il est maintenant temps de voir si nous pouvons ou pas conclure un accord", a-t-il déclaré, estimant que plusieurs questions restaient encore à conclure, malgré "des progrès authentiques".

Pour tenter de résoudre certaines de ces questions en suspens, les homologues français, allemand, britannique, russe et chinois de John Kerry doivent se rendre dans la soirée dans la capitale autrichienne. Des membres de l’Agence internationale de l’énergie atomique se sont également rendus ce dimanche en Iran.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles