La direction d'une revue érotique russe arrêtée pour proxénétisme

Une filière de prostitution se cacherait derrière l'équipe qui dirige la revue "Flirt"[DR]

La rédactrice en chef d'une revue érotique russe et le patron de la maison d'édition la publiant ont été arrêtés à Moscou, soupçonnés de proxénétisme, a-t-on appris mercredi auprès de la police russe.

 

La rédactrice en chef de la revue "Flirt", une Moscovite de 32 ans, ainsi que son mari, président de la maison d'édition publiant le magazine érotique, sont soupçonnés d'avoir "proposé des services intimes via des publicités" dans la revue et sur son site internet, selon un communiqué du ministère russe de l'Intérieur.

"Au total, 37 membres d'un groupe organisé ont été arrêtés", a ajouté le ministère, faisant allusion à des intermédiaires chargés de mettre en contact les clients et les prostituées.

 

Perquisitions

Au cours de perquisitions à Moscou et à Vsevoljsk, ville proche de Saint-Pétersbourg (nord-ouest) où est située la maison d'édition de "Flirt", "les enquêteurs ont saisi des listes de clients de prostituées et de maisons closes, ainsi que deux millions de roubles (31.800 euros) et 10.000 dollars", selon le ministère.

Les époux, Stanislava Kazakova et Dmitri Ziablitsev, ont été interpellés au petit matin dans leur appartement de Moscou, où se trouvait également leur fille de deux ans et demi qui a été aussitôt transférée à l'assistance publique, a précisé leur avocat Stanislav Maltsev.

 

Revue gratuite

"Flirt est un média officiellement enregistré et nous avons déjà gagné plusieurs procès" l'ayant visé, a-t-il insisté, cité par la chaîne de télévision Life News.

La revue, généreusement illustrée, existe depuis 2010 et est diffusée gratuitement à Moscou, devant les stations de métro ou directement sur les pare-brises des voitures.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles