Deux Israéliens seraient retenus à Gaza

Des soldats israéliens patrouillent le long de la frontière avec la bande de Gaza, le 9 août 2014 [David Buimovitch / AFP]

Deux Israéliens sont retenus à Gaza dont l'un aux mains du Hamas qui contrôle l'enclave palestinienne, a affirmé jeudi le ministère israélien de la Défense, alors que le mouvement islamiste a déjà procédé à plusieurs échanges d'otages contre des prisonniers avec l'Etat hébreu.

 

Le Hamas, de son côté, s'est refusé à tout commentaire officiel sur cette affaire. Un haut cadre du mouvement a toutefois indiqué à l'AFP sous le couvert de l'anonymat qu'"aucune négociation n'avait été officiellement ouverte" avec les Israéliens au sujet de ces enlèvements, qu'il n'a pas confirmés ou infirmés. Mais, a-t-il prévenu, "rien n'est gratuit: avant même toute discussion, le Hamas exigera la libération de tous les prisonniers relâchés en échange du soldat Gilad Shalit et de nouveau emprisonnés depuis".

Fin 2011, Israël avait accepté de libérer un millier de détenus palestiniens pour que le Hamas libère ce soldat franco-israélien. Depuis, des dizaines de ces prisonniers élargis ont été arrêtés de nouveau par les autorités israéliennes et certains ont de nouveau écopé de peines de prison à perpétuité.

 

Renseignements crédibles

Le ministère israélien, qui affirme dans son communiqué se baser sur "des renseignements crédibles", rapporte que l'Israélo-éthiopien Avraham Mengistu, "est retenu contre son gré par le Hamas à Gaza". Il ajoute que l'homme serait entré dans la bande de Gaza le 7 septembre 2014, peu après la fin de la dernière offensive extrêmement meurtrière d'Israël sur la bande de Gaza. Le ministère évoque en outre "un Arabe israélien aussi retenu à Gaza" sans plus d'informations, la censure militaire s'appliquant toujours à cette affaire alors qu'elle vient d'être levée dans le cas de M. Mengistu, affirment les médias israéliens. 

Israël et le Hamas ont récemment annoncé avoir renoué des "contacts indirects" pour tenter de parvenir à une trêve de longue durée en échange d'un allègement du blocus imposé par Israël depuis l'enlèvement en 2006 du soldat Shalit. Selon le ministère israélien, l'Etat hébreu "a fait appel à des interlocuteurs internationaux et régionaux pour qu'ils demandent la libération immédiate de M. Mengistu et obtiennent des informations sur son état".

Par ailleurs, Israël, qui a déjà échangé par le passé des dépouilles de certains de ses soldats tués contre des prisonniers, notamment avec le Hezbollah libanais, cherche depuis un an à récupérer les restes de deux de ses militaires aux mains du Hamas depuis la dernière guerre à Gaza.

 

 

Vous aimerez aussi

Le ministre israélien de l'Education Naftali Bennett parle à la presse à Ramat Gan, le 15 novembre 2018 [Menahem KAHANA / AFP]
Israël Confusion autour du sort du gouvernement israélien de Netanyahu
Israël Benjamin Netanyahou pourrait appeler à des élections anticipées
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu lors d'une réunion hebdomadaire de son gouvernement, le 12 août 2018 à Jérusalem [JIM HOLLANDER / POOL/AFP/Archives]
Israël Elections anticipées ou non ? Netanyahou doit choisir

Ailleurs sur le web

Derniers articles