L'armée américaine va supprimer 40 000 postes

Le Pentagone, quartier général du département de la Défense. [AFP / ARCHIVES]

Opération dégraissage au Pentagone. L'armée américaine va supprimer 40 000 postes d'ici à deux ans.

 

Les effectifs de l’US Army vont être réduits de 40 000 postes en l’espace de deux ans, selon un document interne que s’est procuré le quotidien USA Today. Pour près de moitié (17 000), ces suppressions vont concerner des employés civils. Au total, les rangs de l’armée vont passer de 490 000 personnes actuellement à 450 000, soit son plus bas niveau depuis 1941, avant son engagement dans la Seconde Guerre Mondiale.

Ces mesures font partie d’un plan d’économies plus important, allant jusqu’à 1 000 milliards de dollars (907 milliards d’euros) sur dix ans. Sur le terrain, ces coupes vont avoir des répercussions directes. La base d’Elmendorf-Richardson, en Alaska, devrait ainsi passer de 4 000 unités à un peu plus de 1 000.

 

"Aucun sens stratégique"

Si les mesures économiques avaient été annoncées de longue date, elles font toutefois débat outre-Atlantique. Interrogé par USA Today, l’analyste militaire Michael O’Hanlon a estimé que des coupes supplémentaires «le rendraient inquiet» quant à la sécurité de son pays. Le sénateur Républicain Dan Sullivan a lui considéré que cela n’avait «aucun sens stratégique», si ce n’est de faire plaisir à Vladimir Poutine.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles