Tunisie : évacuation massive des touristes britanniques

Près de 3.000 touristes britanniques se trouveraient encore en Tunisie au 10 juillet 2015. Image d'illustration. [FETHI BELAID / AFP / Archives]

Après l’attentat de Sousse qui a fait 38 victimes dont 30 Britanniques, des milliers de touristes britanniques doivent être rapatriés, comme le préconisent les autorités de Grande-Bretagne. Des moyens militaires pourraient même être déployés.

 

Le gouvernement britannique a annoncé jeudi 9 juillet qu'il déconseillait à ses ressortissants tout voyage “non essentiel” en Tunisie, après l'attentat de Sousse qui a causé la mort de 30 britanniques sur les 38 victimes du drame survenu le 26 juin dernier. 

“Depuis l’attaque de Sousse, la tableau de la menace a considérablement évolué, nous conduisant à penser qu’une nouvelle attaque est hautement probable”, a annoncé le secrétaire aux Affaires étrangères, Philip Hammond.

Le ministère de la Défense se tient prêt à mettre ses moyens à disposition pour évacuer les touristes britanniques si la demande en est faite par le ministère des Afaires étrangères. Les rapatriements se sont intensifiés vendredi matin.

 

Les réservations annulées

Entre 2.500 et 3.000 touristes britanniques se trouveraient actuellement en Tunisie. L’agence de voyage anglaise Thomas Cook a annulé toutes ses réservations pour la Tunisie jusqu’au 31 octobre. Au moins 10 vols seront mis en place ce week-end pour rappatrier les ressortissants britanniques. 

Cette annonce est un coup dur pour la Tunisie, en état d'urgence depuis une semaine, et dont le secteur touristique a déjà été mis à mal par les attaques du Bardo et de Sousse.

Le choc est d’autant plus important pour le pays puisque la clientèle britannique avait connu 10% de progression depuis 2011, avec 500.000 visiteurs par an.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles