Daesh a commandité le projet d'attentat contre le Fort Béar

Le drapeau de l'Etat islamique. [AHMAD AL RUBAYE / AFP]

Selon le procureur de la République de Paris, un jihadiste de Daesh présent en Syrie a demandé à l'un des suspects interpellés en début de semaine pour avoir projeté un attentat contre une base militaire française, de "frapper" en France.

 

L'organisation terroriste Daesh se cachait bien derrière le projet d'attentat contre le Fort Béar, site militaire des Pyrénées-Orientales. François Molins, procureur de la République de Paris l'a confirmé ce vendredi dans un communiqué.

C'est le plus jeune des trois supects, âgé de 17 ans, qui a reçu cette instruction quand il s'est retrouvé dans l'impossibilité de partir en Syrie pour y mener le jihad, après avoir été repéré par les services de renseignement.

Ils projetaient de mener l'attaque fin décembre 2015, début janvier 2016, mais aucun des trois n'a indiqué, lors de sa garde à vue, avoir choisi cette période en référence à la date anniversaire des attentats de janvier 2015

 

Ouverture d'une information judiciaire

Par ailleurs, une information judiciare pour association de malfaiteurs en vue de la préparation d'actes de terrorisme, a été ouverte à l'encontre des trois hommes entendus dans cette affaire. Leur garde à vue de quatre jours s'achevant vendredi matin, leur placement en détention a été requis.

Ils ont été déférés vendredi matin et vont être présentés dans la journée à un juge d'instruction en vue d'une éventuelle mise en examen.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles