Des dirigeants japonais demandent pardon aux prisonniers de guerre américains

James Murphy et les dirigeants de Mitsubishi Motors. [ROBYN BECK/AFP]

Forcés au travail minier, les soldats américains exploités lors de la Seconde Guerre mondiale ont reçu dimanche à Los Angeles des excuses d'un géant japonais, Mitsubishi Motors. 

 

Dimanche, à Los Angeles, des dirigeants de l’entreprise japonaise Mitsubishi Motors ont rencontré James Murphy, 94 ans, ex-prisonnier américain ayant été forcé à travailler dans une des mines exploitée par leur compagnie lors de la Seconde Guerre mondiale.

Il y a 70 ans, en plein conflit mondial, plusieurs soldats américains, capturés sur le front, avaient été exploités par diverses entreprises japonaises et forcés à travailler dans des conditions intenables.

 

Des excuses acceptées par un rare survivant

"Depuis que la guerre s'est achevée il y a 70 ans, les prisonniers de guerre ayant travaillé pour ces compagnies japonaises ont demandé quelque chose de très simple, ils ont demandé des excuses", a déclaré James Murphy.

Aujourd’hui âgé de 94 ans, il est l’un des rares Américains encore vivant a avoir subit le traitement des Japonais. A l’issu du discours, M. Murphy a accepté des excuses qu’il a jugées "sincères et humbles". Il espère désormais que d’autres entreprises japonaises suivront le chemin de Mitsubishi.

 

Des conditions de travail dénoncées par les dirigeants japonais

Mitsubishi Motors, qui a succédé à Mitsubishi Mining, a pointé lors de cette allocution des conditions de travail très dures ayant noirci l’image de la société : "En tant que société ayant succédé à Mitsubishi Mining, nous ne pouvons que ressentir un profond sentiment de responsabilité éthique pour cette tragédie du passé".

Près de 900 prisonniers américains avaient été obligés de travailler dans les quatre mines que la compagnie tenait au Japon. Des milliers d’autres prisonniers avaient été contraints de subir le même enfer pendant le conflit mondial dans le reste du pays.

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles