La Grèce n'est plus en défaut de paiement

Deux milliards d'euros d'arriérés ont été versés au FMI [AFP]

La Grèce n'est plus en défaut de paiement vis-à-vis du FMI après avoir soldé lundi des arriérés de paiement de près de 2 milliards d'euros, et a ainsi de nouveau accès aux prêts de l'institution.

 

"Je peux confirmer que la Grèce a repayé aujourd'hui l'intégralité de ses arriérés vis-à-vis du FMI", a indiqué le porte-parole du Fonds monétaire international (FMI) Gerry Rice, dans un communiqué. Ce remboursement a été rendu possible par le déblocage d'une aide d'urgence des Européens de quelque 7 milliards d'euros et lève un obstacle de taille à la participation du FMI au sauvetage financier du pays.

"Le Fonds se tient prêt à continuer à aider la Grèce dans ses efforts pour retrouver la stabilité financière et la croissance", a ajouté M. Rice.

A court de liquidités, Athènes avait manqué un remboursement de 1,5 milliard d'euros le 30 juin, devenant ainsi le premier pays industrialisé à faire défaut vis-à-vis d'une institution associée depuis 2010 aux plans de sauvetage du pays. La Grèce avait été également dans l'incapacité d'honorer un second paiement de 456 millions d'euros dû le 13 juillet.

 

De nouveau accès aux ressources du FMI

Le pays retrouve donc immédiatement un accès plein et entier aux ressources du FMI une semaine après la conclusion d'un accord-cadre entre Athènes et ses créanciers européens sur un possible troisième plan d'aide depuis 2010.

Au titre du précédent plan d'aide du FMI, qui court jusqu'en 2016, la Grèce peut en théorie prétendre à 16 milliards d'euros de nouveaux prêts de l'institution mais devra auparavant mettre en oeuvre de nouvelles mesures d'austérité drastiques.

Vous aimerez aussi

Migrants : le camp de Moria à Lesbos saturé
Migrants Grèce : le camp de Moria à Lesbos saturé
Réfugiés Grèce : une célèbre réfugiée syrienne inculpée pour avoir aidé des migrants
Le Premier ministre grec Alexis Tsipras à Athènes, le 22 juin 2018 [Milos Bicanski / AFP/Archives]
crise économique Grèce : Tsipras marque à Ithaque la fin de «l'Odyssée» des plans d'aide

Ailleurs sur le web

Derniers articles