La Chine envisage d'abandonner la politique de l'enfant unique

La politique de l'enfant unique pourrait être supprimée en Chine d'ici à la fin de l'année. [WANG ZHAO / AFP]

Confrontée au vieillissement de sa population, la Chine pourrait mettre fin à l'interdiction pour les couples d'avoir plus d'un enfant. 

 

Selon le quotidien China Business News, citant des sources gouvernementales, une nouvelle loi pourrait entrer en vigueur d'ici à la fin de l'année, autorisant les couples à avoir deux enfants. Cette réforme constituerait une petite révolution, la politique de l'enfant unique ayant été mise en place il y a plus de 35 ans, en 1979. 

Les autorités craignaient alors que l'augmentation trop rapide de la populaiton remette en cause la croissance économique

Alors que la Chine comptait à l'époque 980 millions d'habitants, l'objectif fixé par les autorités était alors de ne pas dépasser 1,2 milliard d'habitants en 2000. Il avait été atteint, le pays comptant cette année là 1,26 milliard d'habitants. 

De 1980 à 2010, cette politique avait entraîné 281 millions d'avortements et 516 millions d'opérations de pose de contraceptifs et de stérélisation.  

 

Conséquences démographiques

Mais cette limitation des naissances a entraîné le vieillissement de la population, le renouvellement démographique n'étant plus assuré. 

Selon les experts, la Chine pourrait ainsi compter près de 440 millions d'habitants âgés de plus de 60 ans d'ici à 2050. Ce alors, que la population en âge de travailler (de 15 à 59 ans) a chuté de 3,71 millions pour la seule année 2014

Une autre raison avancée pour la mise en place de ces réformes est l'opposition grandissante à la politique de l'enfant unique parmi les Chinois, qui s'exprime notamment sur Internet. 

Les autorités avaient déja assoupli les restrictions existantes en 2013, autorisant les couples dont les deux membres sont eux même enfants uniques à avoir deux enfants. 

Vous aimerez aussi

Kim Jong-un s'est rendu quatre fois en Chine l'an dernier pour rencontrer Xi Jinping. Ici, en juin 2018, à Pékin.
Visite d'Etat Dénucléarisation de la Corée du Nord : Xi Jinping veut jouer les médiateurs
Chine : un festival de graffitis hauts en couleurs
Art Chine : un festival de graffitis hauts en couleurs
Des activistes simulent un prélèvement forcé en Chine
Droits de l'Homme Chine : Le prélèvement d'organes forcés sur des prisonniers serait toujours en place

Ailleurs sur le web

Derniers articles