Syrie : Daesh chassé de la ville de Hassaké

Un combattant de l'État islamique avec l'étendard de Daesh. [AFP]

Le groupe extrémiste Etat islamique (EI) a été chassé mardi de la ville syrienne de Hassaké (nord-est) après plus d'un mois de combats contre l'armée syrienne et les forces kurdes, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

 

L'EI, qui avait lancé son offensive le 25 juin, "a été chassé par l'armée de Zouhour, dernier quartier où il était présent à Hassaké, et ses combattants ont été repoussés jusqu'à la périphérie sud de la ville", a indiqué à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur l'OSDH.

L'organisation extrémiste a perdu 287 combattants dans cette bataille, que ce soit dans les combats contre l'armée et les Kurdes ou dans les frappes menées par la coalition antijihadiste dirigée par Washington dans les environs de la ville, d'après l'OSDH.

 

26 enfants-soldats

Parmi eux se trouvent 26 "enfants-soldats" recrutés par l'EI, a précisé l'Observatoire basé en Grande-Bretagne, et qui dispose d'un large réseau de sources à travers la Syrie. L'armée de Bachar al-Assad a perdu 120 soldats et membres de forces pro-régime, et les Unités de protection du peuple kurde (YPG), des "dizaines de combattants", selon l'ONG.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles