Balkans : l’UE appelée en renfort face à l'afflux de migrants

Pour traquer les immigrés illégaux, le gouvernement hongrois a annoncé le déploiement de 2 100 policiers supplémentaires.[ATTILA KISBENEDEK / AFP]

L’Europe orientale tire la sonnette d’alarme pour alerter le reste des pays européens sur la crise migratoire.

 

Les dirigeants de plusieurs pays des Balkans se sont réunis ce jeudi à Vienne (Autriche), en présence de la chancelière allemande Angela Merkel, pour un sommet dédié à la problématique des migrants. Depuis plusieurs jours, ils sont en effet des dizaines de milliers à franchir les frontières de ces Etats qui constituent des portes d’entrée vers l’Europe de l’Ouest.

 

Les gouvernements sont dépassés

La Hongrie a d’ailleurs annoncé mercredi avoir enregistré un record de 3 241 migrants en une journée. "Nous faisons face à la plus grande crise de réfugiés depuis la Seconde Guerre mondiale", a souligné pour sa part le ministre des Affaires étrangères serbe, Ivica Dacic. "L'Union Européenne doit proposer un plan d'action et puis nous demander de nous y joindre", a-t-il ajouté.

Cette situation a été rendue encore plus dramatique par la découverte des corps de 20 à 50 migrants décédés dans un camion sur une aire d’autoroute en Autriche. Angela Merkel a parlé de cette "terrible" découverte comme "d’un avertissement pour que l’on se mette au travail, pour résoudre ce problème et faire preuve de solidarité".

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles