Les brumisateurs installés à Auschwitz font polémique

L'ancien camp de concentration d'Auschwitz, à Oswiecim en Pologne, le 18 novembre 2013, lors d'une visite du secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon [Bartosz Siedlik / AFP]

Des brumisateurs installés à l’entrée du camp d’Auschwitz-Birkenau par l’administration du site pour aider les visiteurs à supporter les fortes chaleurs ne sont pas du goût de tous. Des visiteurs et des médias israéliens sont montés au créneau pour dénoncer un parallèle douteux avec les chambres à gaz.

Cet été au mémorial d’Auschwitz-Birkenau en Pologne, les températures ont souvent dépassé la barre des 40 degrés. Certains visiteurs de l’ancien camp d'extermination nazi ont même fait des malaises, beaucoup se sont aussi plaint de l’insupportable chaleur à la direction. L’administration du site a donc décidé pour remédier à ce problème d’installer des brumisateurs à l’entrée du camp, ainsi que des douches temporaires.

 

The director of the museum knows that it's somewhat inappropriate, but they commented that people dying because of heat strokes would be less preferable than that. Due to popularity the waiting time for entrance has been increasing, and the museum can't take that many people inside

 

Les douches temporaires retirées

Aux yeux de certains, l'initative évoque de manière déplacée les chambres à gaz utilisées par les nazis pour procéder au génocide des juifs. Le Jerusalem Post a ainsi recueilli le témoignage d’un visiteur israélien, Meir Bulka, 48 ans : "Pour moi, Israélien, qui ai perdu tant de proches dans l'Holocauste, cela ressemblait très fortement aux douches que les juifs devaient prendre avant d'entrer dans les chambres à gaz. Quelqu'un a parlé de gimmick de l'Holocauste".

Après s'être défendu de «tout parallèle malheureux avec les douches de zyclon-B», les dirigeants du musée ont finalement annoncé hier qu'ils retireront les douches temporaires installées à l'entrée du site, mais pas les portiques vaporisateurs également installés sur place.  

Selon les historiens, les chambres à gaz ont tué trois millions de personnes dont une majorité de Juifs durant la seconde guerre mondiale. La Shoah a fait plus de six million de victimes. À Auschwitz, jusqu'à 12 000 Juifs ont été gazés chaque jour.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles