Refugees Welcome, le Airbnb des réfugiés

Des migrants en provenance de Budapest, arrivent à la gare de Vienne, le 31 août 2015 [PATRICK DOMINGO / AFP]

En Allemagne, le site Refugees Welcome s'inspire du modèle d'Airbnb pour mettre en relation les migrants et les particuliers qui veulent les héberger.

"Pourquoi les réfugiés n'auraient pas le droit de vivre en colocation ?" C'est en partant de ce constat que deux Allemands, Jonas Kakoschke, 31 ans, et Mareike Geiling, 28 ans, ont créé le site Refugees Welcome. Baptisé "Airbnb des réfugiés", il permet aux particuliers qui le souhaitent de proposer des lits, des chambres, voire plus, aux migrants qui débarquent dans le pays.

Une des particularités de Refugees Welcome est que la générosité des particuliers ne leur coûte pas forcément d'argent. S'ils le souhaitent, c'est le cas dans un tiers des cas, l'accueil des migrants peut être financé. Soit pas des aides d'Etat, soit par un système de crowdfunding. Cela leur évite de perdre le loyer de la chambre qu'ils ne louent plus.

 

Des hôtes aux profils variés

Parmi les profils des particuliers offrants leurs services via le site, on trouve des gens qui travaillent dans le marketing, des charpentiers et de nombreux étudiants. Leur âge varie de 21 à 65. Et si les responsables confient que la plupart sont des personnes vivant en colocation, ils assurent que des offres sont également venues de couples mariés et de mères célibataires.

 

 

En France, l'association Singa a mis en place un système similaire. Baptisé CALM (Comme A La Maison), il met lui en contact les migrants et les particuliers qui souhaitent leur faire profiter d'un lit, d'une chambre, ou plus.

Mais la création de Refugee Welcome n'est pas la seule preuve de la solidarité des Allemands envers les migrants. Le week-end dernier, les supporteurs de football leur avait montré leur soutien dans les stades de tout le pays.

 

Le club de Dortmund avait même invité 220 d'entre eux à venir assister au match dans les tribunes.

 

Les médias, à l'image de Bild ou du grand quotidien de Munich Süddeutsche Zeitung se sont également engagés. Ce dernier a par exemple proposé à ses lecteurs un guide pratique pour venir en aide aux réfugiés.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles