6,4 millions de dollars versés à la famille du jeune noir tué en avril à Baltimore

La famille de Freddie Gray en deuil. [BRENDAN SMIALOWSKI / AFP]

Les autorités de Baltimore vont verser 6,4 millions de dollars à la famille d'un jeune Noir mort après son arrestation par la police, un acte qui avait déclenché des émeutes dans cette ville portuaire de l'est des Etats-Unis, a rapporté mardi le Washington Post.

 

Cet accord, conclu avant des poursuites prévues de la famille contre la police municipale à la suite du décès de Freddie Gray, doit encore être approuvé par le Board of Estimates de la ville, qui supervise son budget, précise le quotidien, citant deux sources proches du dossier.

"L'accord présenté au Board of Estimates ne doit pas être interprété comme un jugement de la culpabilité ou de l'innocence des policiers actuellement devant la justice" pénale, a déclaré la maire, Stephanie Rawlings-Blake, dans un communiqué cité par le quotidien local Baltimore Sun.

 

Six policiers poursuivis

"Cet accord est seulement proposé parce qu'il est dans le meilleur intérêt de la ville. Il évite de longs et coûteux frais de justice, à la suite desquels la ville aurait encore plus de mal à panser ses plaies et qui coûteraient potentiellement des millions de dollars de plus aux contribuables" de Baltimore, explique-t-elle.

Un tribunal pénal de Baltimore a rejeté mercredi dernier les recours présentés par six policiers poursuivis pour la mort de Freddie Gray. 

 

Une arrestation qualifiée d’homicide

Ce jeune Noir avait été victime le 12 avril d'une grave blessure aux vertèbres cervicales, lors de son transport, pieds et mains liés et à plat ventre, dans un fourgon de police à Baltimore. Il est décédé une semaine après son interpellation musclée.

Cette arrestation avait été qualifiée "d'homicide" par la procureure de l’Etat du Maryland et la mort du jeune homme avait déclenché à Baltimore une vague de manifestations, parfois violentes, dénonçant le racisme et les brutalités policières. La mort de Freddie Gray est venue s'ajouter à plusieurs cas similaires de brutalités policières ayant coûté la vie à un Noir non armé depuis l'été 2014. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles