Daesh aurait bien utilisé du gaz moutarde en Irak

Le gaz proviendrait en partie des stocks d'armes chimiques de l'ancien dirigeant irakien Saddam Hussein.[Unscom / AFP/ Archives]

Les services secrets allemands ont confirmé que le groupe jihadiste Daesh a utilisé du gaz moutarde en Irak lors de combats contre les Kurdes. 

 

Des traces de ce gaz extrêmement toxique ont été découvertes dans des échantillons de sang appartenant à des combattants kurdes, selon les informations du Guardian.

Le gaz proviendrait en partie des stocks d'armes chimiques de l'ancien dirigeant irakien Saddam Hussein, selon le chef des services secrets allemands, Gerhard Schindler. Daesh en aurait également produit en utilisant le matériel de l'Université de Mossoul, dont il s'est emparé. 

 

Des symptômes liés aux agents chimiques

Au mois d'août, des témoins avaient déja fait état de l'utilisation de gaz toxiques par Daesh lors de l'assaut de la ville syrienne de Marea. L'ONG Médecins sans Frontières avait affirmé pour sa part que quatre patients avaient été traités le 21 août dernier dans un hôpital du nord de la Syrie pour des symptômes liés à l'exposition à des agents chimiques (difficultés respiratoires, yeux rouges, peau brûlée).

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles