Syrie : 20 morts dans un double attentat à la voiture piégée

Des Syriens inspectent un site après une attaque à la bombe à Hassaké dans le nord-est du pays, le 19 août 2015 [Delil Souleiman / AFP/Archives] Des Syriens inspectent un site après une attaque à la bombe à Hassaké dans le nord-est du pays, le 19 août 2015 [Delil Souleiman / AFP/Archives]

Deux attentats à la voiture piégée ont fait lundi 20 morts dans la ville de Hassaké dans le nord-est de la Syrie, pays ravagé par la guerre, a rapporté la télévision officielle.

 

La ville et sa province éponyme sont contrôlées par les milices kurdes et les forces loyales au président syrien Bachar al-Assad. Les 20 personnes ont été tuées dans un attentat commis dans le quartier d'al-Mahata, qui a suivi un attentat dans le quartier de Khashman. L'agence officielle Sana a parlé d'attentats suicide et fait état d'un bilan différent: 5 morts à Khashman et 12 à Al-Mahata, ainsi qu'au moins 70 blessées.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a lui aussi parlé d'attentats suicide mais sans fournir de bilan. Selon le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane, la première explosion a touché un point de contrôle des forces de sécurité kurdes à Khashman et la seconde un QG des milices pro-régime.

La ville de Hassaké est régulièrement la cible du groupe jihadiste Etat islamique (EI) qui contrôle quelques secteurs de la province. L'EI est entré en juin dans la ville prenant plusieurs quartiers, mais en a été chassé un mois plus tard à l'issue de combats impliquant les troupes du régime et les combattants kurdes. Deux véhicules piégées, un camion et un car, ont été par ailleurs découverts et détruits à Hassaké, a ajouté la télévision syrienne.

À suivre aussi

Quatre ans après le 13 novembre, quel est l'état de la menace en France ?
Terrorisme Quatre ans après les attentats de Paris, quel est l'état de la menace terroriste en France ?
L'an passé, la maire de Paris – accompagnée du Premier ministre – s'était recueillie devant le Bataclan.
mémoire Paris : le programme des commémorations des attentats du 13 novembre 2015
Terrorisme Qui est Tooba Gondal, la «marieuse de Daesh» prête à être renvoyée en France par la Turquie ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles