Au moins 750 migrants secourus au large de la Libye par MSF

Des migrants dans un bateau des garde-côtes libyens après qu'ils ont été secourus au large de la ville de Qarabulli, à 60 km à l'est de Tripoli, le 7 septembre 2015 [ / AFP/Archives] Des migrants dans un bateau des garde-côtes libyens après qu'ils ont été secourus au large de la ville de Qarabulli, à 60 km à l'est de Tripoli, le 7 septembre 2015 [ / AFP/Archives]

Au moins 750 migrants à bord de trois petites embarcations ont été secourus samedi matin dans les eaux internationales près des côtes libyennes par un bateau de Médecins sans frontières (MSF), selon un porte-parole de l'association.

 

"Plus de 750 personnes ont été secourues depuis 05H00 (03H00 GMT)", a déclaré à l'AFP Yazan al-Saadi, le directeur de la communication de MSF basé à Beyrouth, qui a précisé qu'une quatrième opération de sauvetage était actuellement en cours.

Sur des vidéos envoyées à l'AFP par MSF, on voit des centaines de personnes habillées avec des couleurs vives à bord du bateau de l'association, certains s'embrassant, d'autres applaudissant. "Il y a de nombreuses nationalités (...) Heureusement, tout le monde est en bonne santé", indique sur la vidéo le porte-parole de MSF, Sami al-Soubaihi, qui se trouve sur le bateau.  "Nous nous dirigeons actuellement vers un quatrième bateau, et nous allons voir quelle est la situation là-bas", ajoute-t-il. 

Le bateau de MSF comprend 26 personnes, dont des spécialistes dans le secteur de la santé. 

"Une fois secourus, les réfugiés sont soignés par MSF sur le bateau en cas de déshydratation ou d'autre problèmes", a indiqué M. Saadi à l'AFP. "Ensuite, nous les conduisons dans nos centres, soit en Italie soit en Grèce", a-t-il ajouté. 

Une centaine de migrants, d'origine africaine, avaient déjà été secourus vendredi au large de la Libye. Mais sept cadavres dont celui d'un enfant faisant partie du même groupe avaient également été repêchés, selon les garde-côtes libyens.

La Libye, avec ses 1.770 km de côtes, est devenue une plaque tournante de l'immigration clandestine vers l'Europe. Les passeurs profitent du chaos régnant dans le pays miné par les violences et divisé entre deux gouvernements rivaux, avec notamment l'absence de contrôle aux frontières. L'île italienne de Lampedusa n'est située qu'à quelques 300 km des côtes de la Libye.

Plus de 430.000 migrants et réfugiés ont traversé la Méditerranée depuis janvier, et près de 2.750 y ont laissé la vie ou sont portés disparus, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). Des dizaines de migrants avaient péri fin août au large de la ville libyenne de Zouara, à environ 160 km à l'ouest de Tripoli, dans le naufrage de leur embarcation.

Vous aimerez aussi

Photo prise le 9 décembre 2018 montrant le lieu où se tiendra la conférence de l'ONU sur les migrations, à Marrakech, au Maroc [FADEL SENNA / AFP]
ONU Le Pacte de Marrakech formellement approuvé
Le navire humantaire Aquarius, le 15 août 2018 à Senglea, à Malte [Matthew Mirabelli / AFP/Archives]
Migrants MSF et SOS Méditerranée doivent «mettre un terme» aux activités de l'Aquarius
tensions Le Mexique expulse 98 migrants centraméricains ayant tenté d'entrer de force aux Etats-Unis

Ailleurs sur le web

Derniers articles