Légionnaire mort à Djibouti : prison avec sursis requise contre les supérieurs

L'ex-lieutenant Médéric Bertaud et son avocat Alexandre Varaut à leur arrivée le 17 septembre 2015 à la cour d'assises de Paris   [Bertrand Guay / AFP/Archives] L'ex-lieutenant Médéric Bertaud et son avocat Alexandre Varaut à leur arrivée le 17 septembre 2015 à la cour d'assises de Paris [Bertrand Guay / AFP/Archives]

Le ministère public a requis jeudi des peines de quatre à cinq ans de prison avec sursis à l'encontre des anciens supérieurs d'un légionnaire mort d'un "coup de chaleur" lors d'un exercice dans le désert de Djibouti en 2008.

 

L'avocate générale, Maryvonne Caillibotte, a estimé que l'encadrement était responsable de la mort du légionnaire Matus Talas, pour "l'avoir contraint à poursuivre un effort au prix de sa vie", mais a tenu compte du fait que les accusés avaient reconnu leur responsabilité et ne représentaient aucune menace.

 

Vous aimerez aussi

Peter Cherif, lors de son procès à Paris le 26 janvier 2011 [BENOIT PEYRUCQ / AFP/Archives]
jihadisme Arrêté à Djibouti, le vétéran du jihad Peter Cherif attendu par l'antiterrorisme français
La Garde des Sceaux Christiane Taubira a ordonné une enquête
Christiane Taubira Mort du juge Borrel : les scellés détruits par erreur
légion Quatre légionnaires aux assises pour la mort d'un des leurs

Ailleurs sur le web

Derniers articles