Réouverture de l’enquête sur le meurtre de la famille impériale russe

Maria, tout à fait à gauche, et son petit frère Alexis, sur la droite, attendent de pouvoir retrouver leur famille. [CC / Library of Congress]

L’Église Orthodoxe russe a demandé l'ouverture d'une enquête pour authentifier les restes de deux enfants Romanov, dernière famille impériale de Russie.

 

L’histoire de la famille Romanov a tragiquement pris fin dans la cave d’une petite maison d'Yekatennburg. La famille impériale russe y a été assassinée de sang froid par un groupe de révolutionnaires bolcheviks le 17 juillet 1918. Leurs corps seront ensuite mis au feu, brulés à l’acide et jetés dans un simple trou de terre de l’Oural.

Les restes du couple impérial et de trois de leurs enfants ont néanmoins officiellement été retrouvés en 1991. Une enquête a été ouverte dès 1993 puis refermée en 1998 dans la mesure où les bourreaux étaient morts. Cette première partie de la famille a été canonisée par l’Église Orthodoxe et enterrée à la Cathédrale Pierre et Paul de St Petersburg, bien que les restes n’aient été authentifiés qu’en 2008.

Les restes qui attirent aujourd’hui l’attention de l'Eglise orthodoxe sont ceux des deux autres enfants, Maria et Alexis, retrouvés en 2007, à un autre endroit. C’est ce petit détail qui a accentué le scepticisme des religieux. L’Église veut donc la confirmation scientifique que ces restent soient bien ceux des deux enfants du dernier tsar de Russie

 

Maria et Alexis, les enfants séparés

Retrouvés à part du reste de leur famille, les ossements de Maria et Alexis devraient être comparés à ceux de leur parent, le tsar Nicolas II et Alexandra, de leur tante maternelle, la grande duchesse Elizabeth Fyodorovna, ainsi qu’au sang de leur aïeul, le tsar Alexandre II.

"Les gens se posent des questions. Nous voulons une enquête plus approfondie et que les tests soient réalisés en présence de représentants religieux. Ces personnes ont été canonisées, et si leurs restes sont authentifiés ils seront considérés comme des reliques. C’est pour ces raisons qu’il est important de vérifier", a déclaré Vsevolod Chaplin, porte parole de l’Église orthodoxe russe.

 

Une guerre de famille

L'ouverture de cette nouvelle enquête vise également à comparer les restes d’Alexandra avec ceux de sa sœur, chose impossible auparavant puisque la Russie n’avait pas l’autorisation d’exhumer le corps de la grande duchesse Elizabeth enterré à Jérusalem.

L’enquête apporte avec elle son lot d’oppositions. Une branche descendante des Romanov, menée par la princesse Maria Vladimirovna, appuie la décision de l’Église Orthodoxe. Mais une autre branche, celle du prince Dimitri Romanovich, s’oppose à cette décision et espère que les restes d’Alexei et Maria soient enterrés avec ceux de leur famille.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles