Syrie : «on ne peut pas faire travailler ensemble les victimes et le bourreau», selon François Hollande

Le président François Hollande s'adresse à l'assemblée de l'ONU à New-York, le 28 septembre 2015 [TIMOTHY A. CLARY / AFP] Le président François Hollande s'adresse à l'assemblée de l'ONU à New-York, le 28 septembre 2015 [TIMOTHY A. CLARY / AFP]

En Syrie, «on ne peut pas faire travailler ensemble les victimes et le bourreau», a affirmé lundi le président français François Hollande, excluant ainsi Bachar al-Assad d'une solution politique du conflit.

 

Il a accusé le président syrien d'être responsable du chaos en Syrie, évoquant «une tragédie produite par l'alliance du terrorisme et de la dictature».

À suivre aussi

International Le principal soutien des Casques blancs, les secouristes oeuvrant en Syrie, retrouvé mort à Istanbul
Télévision Chronique glaçante à voir sur Arte, «Djihadistes de père en fils» suit des enfants poussés à devenir «des soldats de l'armée de Dieu»
Enquête Lafarge en Syrie : la justice annule les poursuites pour «complicité de crimes contre l'humanité»

Ailleurs sur le web

Derniers articles