Syrie : «on ne peut pas faire travailler ensemble les victimes et le bourreau», selon François Hollande

Le président François Hollande s'adresse à l'assemblée de l'ONU à New-York, le 28 septembre 2015 [TIMOTHY A. CLARY / AFP] Le président François Hollande s'adresse à l'assemblée de l'ONU à New-York, le 28 septembre 2015 [TIMOTHY A. CLARY / AFP]

En Syrie, «on ne peut pas faire travailler ensemble les victimes et le bourreau», a affirmé lundi le président français François Hollande, excluant ainsi Bachar al-Assad d'une solution politique du conflit.

 

Il a accusé le président syrien d'être responsable du chaos en Syrie, évoquant «une tragédie produite par l'alliance du terrorisme et de la dictature».

Vous aimerez aussi

Des habitants inspectent des bâtiments endommagés par les raids nocturnes  du régime dans la ville de Nawa, dans la province de Deraa, le 18 juillet 2018 [Ahmad al-Msalam / AFP]
Conflit Syrie : 15 civils tués dans des raids nocturnes sur le sud
Le régime syrien a ouvert dimanche un nouveau front dans la province de Qouneitra, qui borde la ligne de démarcation sur le plateau du Golan, en majeure partie occupé et annexé par Israël, après avoir repris le contrôle de la quasi-totalité de la province voisine de Deraa, le 16 juillet 2018 [JALAA MAREY / AFP]
Moyen-orient Syrie : 15 civils tués dans des frappes aériennes dans le sud selon une ONG
Une photo prise depuis la partie occupée par Israël du plateau du Golan montre des panaches de fumée du côté syrien après des bombardements attribués au régime syrien et à son allié russe, le 16 juillet 2018 [JALAA MAREY / AFP]
Syrie Le régime progresse dans le Sud face aux rebelles

Ailleurs sur le web

Derniers articles