Syrie : "c'est Daesh qu'il faut viser et pas d'autres", réclame Hollande

Le président François Hollande, le 1er octobre 2015 à Paris [ALAIN JOCARD / POOL/AFP] Le président François Hollande, le 1er octobre 2015 à Paris [ALAIN JOCARD / POOL/AFP]

"C'est Daech qu'il faut viser et pas d'autres" en Syrie, a réclamé jeudi le président français François Hollande, à la veille de recevoir à Paris son homologue russe Vladimir Poutine, dont l'aviation mène depuis deux jours des bombardements sur le sol syrien.

 

"Ce qui vient de se produire confirme encore que premièrement nous devons trouver une transition politique qui ne pourra pas passer par Bachar Al-Assad, deuxièmement qu'il faut que le régime arrête immédiatement ses bombardements odieux contre les populations civiles, et troisièmement que ce soit bien contre Daech que les frappes se fassent, toutes les frappes d'où qu'elles viennent : c'est Daech qu'il faut viser et pas d'autres", a déclaré à la presse le président Hollande.

 

 

Vous aimerez aussi

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe (C), le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker (G) et le président du Conseil européen Donald Tusk (D) tout sourires après la signature d'un accord de libre-échange, à Tokyo le 17 juillet 2018 [Koji Sasahara / POOL/AFP]
Diplomatie Dans un «message» à Trump, UE et Japon signent un vaste accord commercial
Donald Trump et Vladimir Poutine donnent une conférence de presse à l'issue de leurs pourparlers à Helsinki, le 16 juillet 2018 [Yuri KADOBNOV / AFP]
Diplomatie Donald Trump conciliant avec Vladimir Poutine à Helsinki
Diplomatie La Russie, l'Union européenne et la Chine, «ennemis» des États-Unis, selon Donald Trump

Ailleurs sur le web

Derniers articles