L’hôtesse de l’air se prostituait en plein vol depuis deux ans

La jeune femme a été licenciée sur le champ.[CC / Fuzz / Pixabay]

Une hôtesse de l’air d’une compagnie de la péninsule arabique se prostituait régulièrement sur des vols longs courriers, a révélé le quotidien saoudien Al-Saada. Elle facturait ses services à plus de 2 000 euros.

 

Elle a été licenciée sur le champ par son employeur, peu après qu’elle ait été surprise dans ses œuvres dans les toilettes d’un avion. La jeune femme a immédiatement reconnu les faits selon le Daily Mail et une partie de la presse suisse.

Le journal a l’origine de cette révélation ne cite pas ne cite pas le nom de la compagnie en question. Mais il précise que la jeune femme se prostituait sur les vols sur lesquels elle opérait, de préférence les long-courriers. En deux ans, elle aurait ainsi accumulé un revenu de près de 880 000 euros. Bravache, elle assure qu’avec ce magot, elle n’a que faire d’avoir été licenciée.

 

Un précédent au Japon

Mais certains observateurs doutent de la réalité cette bonne fortune acquise en si peu de temps. En décembre 2014, le journal nippon Tokyo Reporter avait ainsi révélé que pour faire face aux baisses de salaires, certaines hôtesses japonaises s’étaient résolues à faire, elles aussi, commerce de leurs charmes auprès des passagers et des pilotes.  

Le journal décrivait alors une pratique courante et quasiment codifiée. Mais le montant des passes était estimé entre 400 et 600 euros pour 90 minutes.

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles