Allemagne : nouvelle manifestation contre l'accueil des réfugiés

Une manifestation anti-réfugiés du mouvement islamophobe Pegida allemand - acronyme de "Patriotes européens contre l'islamisation de l'Occident" -, le 5 octobre 2015 à Dresde [TOBIAS SCHWARZ / AFP] Des milliers de personnes s'étaient rassemblées lundi soir à Dresde (est), à l'appel d'un autre mouvement anti-immigré et islamophobe, Pegida[TOBIAS SCHWARZ / AFP]

Environ 8 000 personnes ont à nouveau manifesté mercredi soir à Erfurt en Allemagne (Est) contre la politique d'accueil de milliers de réfugiés d'Angela Merkel, a indiqué la police locale, dans un contexte de mécontentement croissant dans le pays.

 

Le rassemblement dans le centre de cette ville de Thuringe avait été organisé à l'appel du parti anti-immigrés et populiste AfD (Alternative pour l'Allemagne), qui grimpe dans les derniers sondages en surfant sur les craintes qu'engendrent dans l'opinion l'arrivée d'un nombre record de migrants dans le pays.

Selon la dernière enquête publiée mercredi, ce mouvement convaincrait 7% des électeurs allemands en cas d'élections des députés.

Lors de la manifestation d'Erfurt, des contre-manifestants ont jeté des pierres sur les partisans du parti populiste et des deux côté des pétards ont été allumés. Un manifestant a été légèrement blessé, selon des éléments donnés jeudi matin par la police.

Des milliers de personnes s'étaient aussi rassemblées lundi soir à Dresde (est), à l'appel d'un autre mouvement anti-immigré et islamophobe, Pegida, pour dénoncer l'afflux massif et croissant de migrants en Allemagne.

L'Allemagne s'attend à accueillir, selon des estimations officielles, entre 800 000 et un million de demandeurs d'asile en 2015, un record dans ce pays comme en Europe.

Vous aimerez aussi

Immigration Vidéo – Des passeurs filmés en train de faire embarquer des migrants sur un canot
Migrants Mexique : des billets d'avion à un dollar pour les migrants voulant rentrer dans leur pays
Des Vénézueliens attendent à la frontière à San Antonio del Tachira pour entrer à Cucuta, le 9 juin 2019 en Colombie, [Schneyder MENDOZA / AFP/Archives]
conflits Le monde comptait plus de 70 millions de réfugiés et déplacés fin 2018, un record

Ailleurs sur le web

Derniers articles