Netanyahou promet de vaincre le « terrorisme »

Des Palestiniens s'attaquent aux barbelés à la frontière entre Gaza et Israël, lors d'affrontements avec les forces de l'ordre israéliennes le 12 octobre 2015 [MOHAMMED ABED / AFP] Des Palestiniens s'attaquent aux barbelés à la frontière entre Gaza et Israël, lors d'affrontements avec les forces de l'ordre israéliennes le 12 octobre 2015 [MOHAMMED ABED / AFP]

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a promis de vaincre le "terrorisme" après la multiplication des attaques palestiniennes au couteau, dont quatre ont encore été menées lundi à Jérusalem, et alors que rien ne semble arrêter l'engrenage de la violence.

 

Trois des assaillants de lundi ont été tués par les tirs des forces de sécurité israéliennes après avoir agressé des policiers et des jeunes juifs.Ces quatre attaques portent à 19 le nombre d'agressions à l'arme blanche depuis le 3 octobre. Ces attaques s'ajoutent à la vive nervosité causée par les troubles désormais quotidiens qui secouent les Territoires palestiniens occupés et réveillent le spectre d'une nouvelle intifada.

"Le terrorisme au couteau ne nous vaincra pas", a martelé M. Netanyahou à l'ouverture d'une session du Parlement placée sous le signe des violences qui parcourent Israël, Jérusalem, la Cisjordanie occupée et la bande de Gaza. M. Netanyahou a appelé le président palestinien Mahmoud Abbas à stopper les "incitations à la haine" du côté palestinien et à condamner les attentats anti-israéliens.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'adresse au Parlement le 12 octobre 2015 à Jérusalem [GALI TIBBON / AFP]
Photo
ci-dessus
Le Premier ministre Benjamin Netanyahou s'adresse au Parlement le 12 octobre 2015 à Jérusalem
 

Ce sont "les exécutions, les massacres et la colonisation du gouvernement Netanyahou qui exacerbent la violence, l'extrémisme et le bain de sang", a rétorqué Saëb Erakat, numéro deux de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP).

Loin des attentats à la bombe meurtriers de la deuxième Intifada, les agressions au couteau commises pour la quasi-totalité par des Palestiniens, sans coordination apparente, ont fait deux morts israéliens et plus d'une vingtaine de blessés. Dix agresseurs présumés ont été abattus au total.

 

Vous aimerez aussi

La Force de l'ONU au Liban (Finul) patrouille près de la frontière avec Israël, à Kfar Kila (Liban), le 4 décembre 2018 [Mahmoud ZAYYAT / AFP]
Moyen-orient Opération israélienne à la frontière libanaise contre des tunnels du Hezbollah
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et sa femme Sara à Jérusalem le 27 novembre 2018  [GALI TIBBON / AFP/Archives]
Israël La police israélienne recommande l'inculpation de Netanyahu pour corruption
Israël Visé par la police pour corruption, Netanyahu réfute

Ailleurs sur le web

Derniers articles