MH17 : le constructeur de missiles BUK rejette les conclusions de l'enquête internationale

Le quotidien néerlandais de Volkskrant cite trois sources "ayant contribué à la finalisation du rapport" sur les causes du crash Le quotidien néerlandais de Volkskrant cite trois sources "ayant contribué à la finalisation du rapport" sur les causes du crash [BULENT KILIC / AFP/Archives]

Le constructeur russe de missiles BUK rejette les conclusions de l'enquête internationale, qui avaient conclu que le vol MH17 a été abattu par un missile sol-air de type BUK en juillet 2014 tiré d'une zone de l'est de l'Ukraine contrôlée par les rebelles prorusses.

 

Le quotidien néerlandais de Volkskrant cite trois sources "ayant contribué à la finalisation du rapport" sur les causes du crash, qui doit être publié mardi à 11H00 GMT aux Pays-Bas par le Bureau néerlandais pour la sécurité (OVV), coordonnateur de l'enquête internationale.

Vous aimerez aussi

Ukraine Vol MH17 : Vladimir Poutine dément les conclusions de l'enquête internationale
Des débris de la carlingue du vol MH17 de la Malaysian Airlines abattu au-dessus de l'Ukraine, le 18 juillet 2014 près de Shaktarsk [DOMINIQUE FAGET / AFP/Archives]
Ukraine Le missile qui a abattu le vol MH17 provenait d'une unité militaire russe
MH17 Vol MH17 abattu : le missile BUK provenait de Russie

Ailleurs sur le web

Derniers articles