Israël : Ban Ki-moon tente d'apaiser les tensions

Le secrétaire général de l'ONU s'adressera au Conseil de sécurité par vidéoconférence depuis Ramallah (Cisjordanie). [ sanjitbakshi/ Wikicommons].

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon va informer mercredi le Conseil de sécurité de ses contacts au Proche-Orient pour tenter d'apaiser les tensions israélo-palestiniennes, au cours de consultations à huis clos, ont indiqué mardi des diplomates.

M. Ban s'adressera au Conseil par vidéoconférence depuis Ramallah (Cisjordanie), où il doit rencontrer mercredi le président palestinien Mahmoud Abbas.C'est à la demande de M. Ban que cette réunion a été convoquée "d'urgence", à partir de 15H00 locales (19H00 GMT), "pour informer les membres du Conseil de sa visite en Israël et Palestine", ont précisé ces diplomates.

Au cours d'une visite-surprise entamée mardi, M. Ban a déjà rencontré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Il a mis en garde les dirigeants israéliens contre un usage excessif de la force, alors que les violences ne connaissent aucun répit entre Israéliens et Palestiniens, et a pressé les deux camps d'agir vite pour éviter une "dangereuse escalade".

Le Conseil de sécurité avait tenu vendredi dernier sa première réunion spéciale sur cette crise, qui n'avait débouché sur aucune prise de position commune des 15 pays membres. Ceux-ci ont prévu une nouvelle session sur la situation au Proche-Orient jeudi matin, en présence de quelques ministres dont la chef de la diplomatie de l'Espagne, qui préside le Conseil en octobre.

C'est le vice-secrétaire général de l'ONU Jan Eliasson qui s'adressera au Conseil à cette occasion pour faire le point de la situation, ce qui laisse à penser que M. Ban pourrait prolonger son séjour au Proche-Orient.

 

Vous aimerez aussi

La Force de l'ONU au Liban (Finul) patrouille près de la frontière avec Israël, à Kfar Kila (Liban), le 4 décembre 2018 [Mahmoud ZAYYAT / AFP]
Moyen-orient Opération israélienne à la frontière libanaise contre des tunnels du Hezbollah
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et sa femme Sara à Jérusalem le 27 novembre 2018  [GALI TIBBON / AFP/Archives]
Israël La police israélienne recommande l'inculpation de Netanyahu pour corruption
Israël Visé par la police pour corruption, Netanyahu réfute

Ailleurs sur le web

Derniers articles