Los Angeles va être touchée par un puissant séisme d’ici à trois ans

Pour parvenir à cette prévision, les scientifiques ont étudié les données récoltées après le tremblement de terre qui a frappé Los Angeles en mars 2014. [AFP / ARCHIVES]

Selon la Nasa, la ville de Los Angeles (Californie) sera frappée dans les trois années à venir par un puissant tremblement de terre, dont la magnitude sera au moins de 5,1 sur l’échelle de Richter.

L’agence souligne que la probabilité de la survenue de ce séisme est de 99,9%. Pour parvenir à une telle prédiction, les scientifiques ont analysé les données récoltées par satellites et par des radars après le tremblement de terre de mars 2014 à Los Angeles dont l’épicentre se trouvait dans le quartier de La Habra.

ll est ainsi apparu que ce séisme a déformé la croûte terrestre sur une large zone du nord de la cité des Anges et du comté d’Orange. «Les mouvements de terrain peu profonds observés depuis ce tremblement de terre révèlent probablement une importante pression sismique qui s’accumule dans des failles plus profondes. Ce qui pourrait provoquer de futurs séismes», explique l’étude.

Andrea Donnellan, géophysicien du Jet Propulsion Laboratoyr (JPL) de la Nasa, ajoute que la survenue ce futur tremblement de terre n’est pas une surprise : «Si vous regardez les statistiques, il y a eu à Los Angeles 32 tremblements de terre de magnitude supérieure à 5 sur les 81 dernières années, ce qui fait un tremblement de terre tous les trois ans».

Voix discordantes

Depuis la publication de cette étude, plusieurs voix se sont élevées contre la quasi-certitude affichée par la Nasa, rapporte le Huffington Post américain.

Selon l’USGS (Institut d’études géologiques des Etats-Unis), l’étude ne «fournit pas de description claire sur la façon dont la probabilité a été calculée à 99,9%».

Thomas Heaton, professeur de sismologie et directeur de recherche à l’Institut de technologie de Californie (Caltech) souligne également que «les prévisions au sujet des séismes ne sont pas une science exacte». Il précise cependant qu’il y a une «probabilité raisonnable» qu’un tremblement de terre frappe de nouveau le quartier de La Habra. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles