Raid aérien israélien à Gaza en réaction à un tir de roquette

Un F-16 de l'armée israélienne décolle de la base militaire de Ramon dans le désert du Negev en Israël, le 21 octobre 2013  [Jack Guez / AFP] Un F-16 de l'armée israélienne décolle de la base militaire de Ramon dans le désert du Negev en Israël, le 21 octobre 2013 [Jack Guez / AFP]

L'armée israélienne a lancé lundi soir un raid aérien dans la bande de Gaza contres des cible du mouvement islamiste palestinien Hamas, après un tir de roquette vers le sud d'Israël, selon un communiqué militaire.

"Une roquette a été tirée à partir de la bande de Gaza lundi soir vers le conseil régional de Shaar Haneguev sans faire de blessé. En réponse, l'aviation israélienne a visé deux cibles de l’organisation terroriste Hamas dans le sud de la bande de Gaza", affirme l'armée dans ce communiqué.Selon des sources de sécurité palestiniennes et des témoins, ces raids ont provoque des dégâts matériels mais pas de blessé.

"Une tour de communication a été touchée prés du camp de réfugiés d'Al-Maghazi" dans le centre de la bande de Gaza, a affirmé à l'AFP un responsable des services de sécurité sous le couvert de l'anonymat. Il a ajouté que les avions de combat F-16 israéliens avaient largué deux missiles sur cette tour, utilisée selon des témoins par "la résistance", le terme utilisé pour designer les groupes armés à Gaza, notamment les branches militaires du Hamas et du jihad islamique.

Une seconde tour de communication a été touchée à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, aux environs de l'aéroport, détruit et abandonné depuis des années, de mêmes sources. Selon les témoins, les deux tours appartiennent aux brigades Qassam. Il y a un blessé léger, touché par des éclats, dans le bombardement d' Al Maghazi, selon des sources hospitalières. La "Brigade du martyr Omar Hadid", un groupuscule salafiste, a revendiqué le tir de deux roquettes sur Israël.

Vous aimerez aussi

Kobi Marimi interprétera «Home» pour l'Eurovision 2019, à Tel Aviv.
Télévision Eurovision : Tout savoir sur Kobi Marimi, le représentant d’Israël
Israël Netanyahou annonce avoir trouvé un site pour baptiser une colonie «Trump» sur le Golan occupé
Ivanka Trump lors de l'inauguration de l'ambassade américaine de Jérusalem en 2018
Israël Ambassade américaine à Jérusalem : quel bilan un an après ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles