Le parlement européen adopte une résolution pour protéger Edward Snowden

Les eurodéputés se sont également alarmés de la mise en place de lois de surveillance dans certains Etats membres, ciblant notamment la France. [PATRICK HERTZOG / AFP]

Jeudi 29 octobre, les députés européens ont adopté une résolution visant assurer la protection d’Edward Snowden, l’ancien analyste de la NSA qui a révélé le scandale des écoutes de l’agence de renseignements américaine.  

Selon un amendement adopté à courte majorité (285 voix pour et 281 voix contre), le Parlement européen appelle les Etats membres à «abandonner toute poursuite contre Edward Snowden, à lui offrir une protection et à empêcher en conséquence son extradition ou se restitution par une tierce partie, en signe de reconnaissance de son statut de lanceur d’alerte et de défenseur international des droits de l’homme».

Plus largement, les eurodéputés ont de nouveau condamné la surveillance de masse des citoyens, soulignant que «trop peu a été fait pour préserver les droits de protection des données» suite à la révélation du scandale de la NSA.

Le Parlement s'est également alarmé de la mise en place dans certains Etats membres de lois «qui étendent les capacités de surveillance des organes de renseignement», ciblant notamment la France, le Royaume-Uni et les Pays-Bas.

Un vote «extraordinaire», pour Snowden

Edward Snowden s’est fait connaître pour avoir révélé au public l’existence d’un vaste programme de surveillance de la NSA appelé Prism. Ce programme permettait aux Etats-Unis d’examiner les communications numériques de millions de personnes à travers le monde.

Sur Twitter, l’ancien employé de la NSA a salué un vote «extraordinaire» et une «main tendue par des amis». 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles