Crash en Egypte : Daesh affirme avoir abattu l'avion russe

Une proche de passagers qui se trouvaient dans l'Airbus qui s'est écrasé dans le Sinaï attend à l'aéroport international de Pulkovo à Moscou le 31 octobre 2015. [OLGA MALTSEVA / AFP]

Un avion civil russe, qui a décollé samedi matin de Sharm El-Sheikh (Egypte), s'est écrasé dans le Sinaï égyptien ont annoncé les autorités égyptiennes. Il n'y a aucun survivant. Daesh affirme avoir abattu l'appareil, revendication rejetée par Moscou.

L'appareil est un Airbus A321 appartenant à la compagnie aérienne russe Kogalymavia, plus connue sous le nom de Metrojet. Il transportait  224 personnes (217 passagers et 7 membres d'équipage) dont 17 enfants, pour la plupart des touristes russes. Ils avaient décollé de Sharm El-Sheikh en Egypte à destination de Saint-Pétersbourg en Russie.

Sur le réseau social Twitter, Daesh affirme avoir abattu l'appareil. "Les soldats du Califat ont réussi à faire tomber un avion russe dans la province du Sinaï transportant plus de 220 croisés qui ont tous été tués", a affirmé le groupe extrémiste, indiquant avoir agi en représailles à l'intervention russe en Syrie. Une annonce qui "ne peut être considérée comme exacte" selon Moscou.

Aucun survivant

L'ambassade russe en Egypte a annoncé que tous les passagers sont morts. Quinze premiers corps ont été retirés des débris et transportés à la morgue du Caire, avait indiqué un peu plus tôt le gouvernement égyptien.

Une boîte noire retrouvée

L'une des boîtes noires, l'enregistreur des données de vol de l'avion, a été localisé, a-t-on appris de sources proches des services de sécurité égyptiens. La nouvelle a été confirmée par le gouvernement un peu plus tard dans la journée.

Les autorités égyptiennes avaient en milieu de matinée annoncé avoir localisé les débris de l'appareil via un communiqué du cabinet du Premier ministre Chérif Ismaïl.

Peu de temps après le décollage, le contrôle aérien égyptien avait perdu tout contact avec l'appareil.

Envoi d'équipes de secours russes

Le président Vladimir Poutine a ordonné l'envoi d'équipes de secours russes sur les lieux du crash.

Le chef de l'Etat russe "a donné l'ordre au ministre des Situations d'urgence (...) Vladimir Poutchov d'envoyer immédiatement, en accord avec les autorités égyptiennes, des avions du ministère des Situations d'urgence en Egypte pour travailler sur les lieux du crash", a indiqué le Kremlin dans un communiqué.

M. Poutine a exprimé ses "profondes condoléances" aux proches des victimes et a demandé au gouvernement d'organiser "l'aide aux familles", est-il ajouté.

Le ministre des Transports Maxime Sokolov doit également s'envoler sur les lieux de la catastrophe, ont rapporté les agences russes.

Ouverture d'une enquête 

Le Comité d'enquête, chargé des principales investigations en Russie, a annoncé l'ouverture d'une enquête et l'envoi d'une équipe d'enquêteurs sur place.

Selon les "données préliminaires" dont dispose cet organisme, l'avion s'est écrasé 23 minutes après son décollage de l'aéroport de Charm el-Cheikh, station balnéaire prisée des Russes sur la mer Rouge dans le sud du Sinaï.

A Moscou, un responsable de l'agence fédérale russe de l'aviation, Rosaviatsia, Serguei Izvolski, avait expliqué auparavant que l'Airbus-321 de la compagnie Kogalymavia avait décollé à 05H51 heure locale (03H51 GMT) et était en route pour Saint-Petersbourg.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles