Tout savoir sur Wilayat Sinai, la branche de Daesh en Egypte

Daesh a revendiqué le crash d'un avion russe dans le Sinaï égyptien le 31 octobre. À l'image, Abou Bakr al-Baghdadi le chef de Daesh. Photo d'illustration [Capture d'écran YouTube]

Le crash d'un avion russe dans le désert du Sinaï samedi 31 octobre a été revendiqué par Daesh. L'organisation jihadiiste est en effet implantée dans la région à travers le groupuscule Wilayat Sinaï.

Créé en 2011 dans le désert reliant l'Egypte à Israel, à l'origine pour s'en prendre à l'Etat hébreu, ce groupe a prêté allégeance à Daesh en novembre 2014. Jusque là appelé Ansar Bayt al Maqdis (les partisans de Jérusalem), il est alors devenu Wilayat Sinai, "la province du Sinaï". Le groupuscule avait diffusé à cette occasion une vidéo compilant toutes ses actions récentes, notamment un attentat suicide et plusieurs attaques contre les militaires égyptiens déployés pour contrôler la région. 

Ces opérations de déstabilisation menées contre l'armée, devenues de plus en plus fréquentes depuis la chute du président islamiste Mohamed Morsi à l'été 2013, constituent l'essentiel des faits d'armes du groupe terroriste, qui les a poursuivi sur le même mode après avoir rejoint le giron de Daesh. Des attaques légères sont en effet recensées chaque semaine, tandis que des opérations mieux préparées et plus meurtrières interviennent environ tous les trois mois. Le groupe a en outre adopté les codes de l'organisation jihadiste, en revendiquant par exemple huit décapitations en février dernier.

Des armes en provenance de Libye

Le mouvement a pris une autre ampleur en juillet dernier, lorsque Daesh a lancé une offensive simultanée contre une quinzaine de positions militaires égyptiennes, donnant lieu à une bataille de plusieurs heures qui a coûté la vie à plus de 70 soldats et une centaine de djihadistes. Une attaque rendue possible par l'arrivée d'armes lourdes dans la région, notamment des missiles antichars et des missiles antiaériens en provenance de Libye. Quelques jours après l'offensive, le groupe revendiquait l'attentat contre le consulat italien qui avait fait un mort et neuf blessés au Caire.

En outre, Daesh, longtemps cantonné aux zones désertiques, s'est depuis la fin de l'été dernier rapproché des villes de Cheikh Zuweid et Al-Arish. Début septembre, le groupe terroriste a diffusé une vidéo dans laquelle on voit ses 4x4 circuler librement dans les villages environnants, provoquant le déclenchement d'une opération de défense de l'Etat Major égyptien. Depuis, l'armée egyptienne et Daesh se livrent à une guerre des chiffres, chacun revendiquant plus de morts dans le camp adverse. 

Si la responsabilité de Daesh dans le crash de l'avion russe venait à être confirmée, il s'agirait d'un tournant majeur dans la stratégie de Wilayat Sinaï, qui jusqu'à présent s'attaquait surtout à des cibles militaires et policières

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles