Une bactérie mangeuse de chair laisse un Australien entre la vie et la mort

Selon les médecins, l'état de Paul Campbell nécessite une vingtaine d'interventions chirurgicales. [CC / NATIONAL INSTITUTES OF HEALTH (NIH)]

Paul Campbell, un Australien de 56 ans lutte pour rester en vie après avoir contracté une superbactérie dévoreuse de chair.

Hospitalisé en soins intensifs, l’homme originaire de Perth (sud-ouest de l’Australie), souffre de plaies béantes au niveau de la cuisse et de l’estomac. Paul Campbell a déjà subi plusieurs greffes de peau. Et les médecins s’inquiètent de l’évolution de son état de santé. Ces derniers estiment qu’il lui faudra une vingtaine d’opérations pour être totalement traité.

Selon l’hôpital, Paul Campbell est victime de la bactérie SARM (staphylococcus aureus résistant à la méticilline), plus connue sous le nom de «staphylocoque doré». Cette bactérie particulièrement résistante aux antibiotiques provoque notamment des fasciites nécrosantes, une infection rare des tissus.

Risques de propagation de la bactérie

Les médecins ignorent encore comme l’homme a contracté la bactérie. Paul Campbell est soudainement tombé malade il y a trois semaines alors qu’il rendait visite à sa mère. «Il jardinait lorsqu’il a dit qu’il se sentait mal, comme s’il était victime d’une insolation», explique au Daily Mail sa fille Belinda. Et de souligner : «le mardi, il jardinait et le jeudi il avait déjà subi trois opérations». Craignant que les membres de sa famille soient également infectés, les médecins envisagent de leur administrer un traitement antibiotique préventif. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles