Birmanie : Aung San Suu Kyi se dirige vers la victoire

L'opposante birmane Aung San Suu Kyi sur le balcon du siège de la LND, le 9 novembre 2015 à Rangoun [Phyo Hein Kyaw / AFP] L'opposante birmane Aung San Suu Kyi sur le balcon du siège de la LND, le 9 novembre 2015 à Rangoun [Phyo Hein Kyaw / AFP]

L'opposante birmane Aung San Suu Kyi a appelé ses partisans à la patience lundi, jugeant qu'il était "trop tôt" pour célébrer la victoire aux législatives de dimanche. Mais les premières estimations étaient largement en sa faveur.

"Il est un peu tôt pour féliciter" les candidats de la Ligue nationale pour la démocratie présumés victorieux, a-t-elle déclaré depuis le balcon du siège de son parti.

Une prudence qui ne lui a pas empêché de se montrer assez confiante. "Je pense que le peuple a déjà une idée des résultats même si je ne dis rien", a-t-elle déclaré à la foule, en plein cœur de Rangoun.

Preuve de cette prudence, elle laisse à ses adjoints le soin de distiller les premières estimations. "Nous gagnons avec plus de 70% des sièges à travers le pays", a ainsi déclaré Win Htein, porte-parole de son parti, la Ligne nationale pour la démocratie (LND).

Un pourcentage qui leur permettrait d'avoir la majorité absolue au parlement malgré la présence d'un quart de députés militaires, non favorables à la LND.

Vous aimerez aussi

Wa Lone (g) et Kyaw Soe Oo, les deux journalistes de Reuters graciés, sortent de la prison d'Insein à Yangon, le 7 mai 2019 [ANN WANG / POOL/AFP]
Liberté de la presse La Birmanie libère deux journalistes de Reuters
Le journaliste birman Wa Lone (c), escorté par des policiers, après sa condamnation à sept ans de prison, le 3 septembre 2018 à Rangoun [Ye Aung THU / AFP/Archives]
Justice Birmanie : les deux journalistes de Reuters de nouveau condamnés en appel à sept ans de prison
Asie La stigmatisation des mères célibataires en Birmanie

Ailleurs sur le web

Derniers articles