Indonésie : un orang-outan et son bébé lapidés

La mère et son petit terrifiés ont été secourus in extremis par l'ONG. [HERIBERTUS / INTERNATIONAL ANIMAL RESCUE / AFP]

Une mère et son bébé orang-outan qui fuyaient les incendies qui font rage dans la jungle de l’île de Bornéo (Indonésie) ont été molestés par des villageois.

Les habitants du village où les singes venaient se réfugier «ont jeté des cailloux sur la mère terrifiée avant de tenter de les capturer et de les ligoter », rapporte une ONG de défense des animaux, l’International Animal Rescue (IRA). «Heureusement, notre équipe est arrivée juste à temps», a souligné l’IRA, citée par ABC.

«La mère était assez maigre car elle n’avait pas mangé depuis le début des incendies au moins un mois auparavant », a ajouté auprès de l’AFP la directrice des projets de l’ONG en Indonésie, Karmele Llano Sanchez. Secourus in-extremis, la mère et son petit ont ensuite été envoyés en convalescence dans une zone protégée. Après des examens médicaux, l’ONG a relâché les deux orangs-outans dans la nature.

Chaque année, de nombreux singes sont contraints de fuir leur habitat naturel détruit par les incendies à répétition pendant la saison sèche. A la recherche de nourriture, ils s’approchent alors des villages où les habitants les considèrent comme des ennemis. «Pour les orangs-outans, je crains que le pire ne soit à venir», a déploré Karmele Llano Sancgez à ABC. 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles