Birmanie : le régime promet de "transférer le pouvoir"

L'opposante Aung San Suu Kyi à Kawhmu dans la banlieue de Rangun en Birmanie, le 24 octobre 2015 [Romeo Gacad / AFP/Archives] L'opposante Aung San Suu Kyi à Kawhmu dans la banlieue de Rangun en Birmanie, le 24 octobre 2015 [Romeo Gacad / AFP/Archives]

Le gouvernement sortant en Birmanie a promis mercredi de "transférer le pouvoir pacifiquement" si la victoire de l'opposante Aung San Suu Kyi aux élections de dimanche dernier se confirme.

"En tant que gouvernement, nous nous soumettrons au choix des électeurs et nous transfèrerons le pouvoir pacifiquement", a annoncé le ministre de l'Information Ye Htut. C'est la première fois que le gouvernement birman publie un communiqué officiel évoquant la victoire électorale d'Aung San Suu Kyi. "La LND l'a emporté dans de nombreux endroits, félicitations pour cela", ajoute le communiqué, précisant que des "discussions" auraient lieu après la publication des résultats définitifs.

Aung San Suu Kyi a appelé mercredi à des pourparlers le président et le chef de l'armée, héritiers de la junte l'ayant confinée pendant plus de 15 ans en résidence surveillée, au moment où les résultats partiels des élections en Birmanie créditent son parti d'une victoire historique. Les résultats des élections de dimanche tombent chaque jour au compte-gouttes, mais la Ligue nationale pour la démocratie (LND) d'Aung San Suu Kyi est d'ores et déjà largement en tête.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles