Bamako : 12 employés d'Air France exfiltrés

On ignore encore si des ressortissants français font partie du groupe retenu en otage.[Sebastien RIEUSSEC / AFP]

Etablissement du quartier huppé d'ACI 2000 de Bamako, l’hôtel Radisson est la cible d’une vaste prise d’otages qui a débuté au cours de la matinée ce vendredi 20 novembre. 170 personnes sont retenues. Les informations concernant leur nationalité filtrent au compte-goutte.

L’ambassade de France au Mali n’ayant pas encore officiellement communiqué, on ignore encore si des ressortissants français font partie du groupe retenu en otage. Néanmoins, l'établissement est régulièrement utilisé par le personnel d'Air France. Et CNN, citant une source officielle de l'ONU, affirme qu'un Français figure parmi les 3 victimes dénombrées.

François Hollande a indiqué lors d'un discours dans le cadre de la préparation de la conférence climat COP21 que "des touristes ou des responsables d'entreprises de nombreuses nationalités" sans précisé si des Français se trouvaient dans l'hôtel. Douze membres d'un équipage d'Air France qui se trouvaient à l'hôtel Radisson de Bamako au moment de l'attaque sont en "lieu sûr", a indiqué la direction d'Air France vendredi en début d'après-midi.

 

Pour l’heure, au moins dix Chinois et quatre Belges seraient toujours piégés dans l'hôtel. Sept Algériens ont été exfiltrés et deux Allemands ont réussi à sortir de l'établissement. Enfin, cinq des sept Turcs salariés de la Turkish Airlines ont été libérés par leurs ravisseurs.

 

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles