Mali : les hôtels, cibles régulières des terroristes

Les forces de l'ordre entourent l'hôtel Radisson où 170 personnes sont retenues en otage.[Sebastien RIEUSSEC / AFP]

La prise d’otages en cours à l’hôtel Radisson de Bamako vient s’ajouter à une série d’attaques terroristes dans le pays.

Depuis l’intervention française au Mali en janvier 2013, les groupes terroristes, qui avaient pris possession du nord du Mali, organisent régulièrement des attaques dans des endroits où peuvent se trouver des occidentaux.

Longtemps concentrées dans le Nord, ces attaques se sont étendues depuis le début de l’année vers le centre, puis à partir de juin au sud du pays. Les hôtels font partie des cibles de choix pour les terroristes

En août, une attaque contre un hôtel à Sévaré (centre du pays) avait fait 13 morts dont quatre parmi le personnel d’une société sous-traitante de la Minusma, la force de l’ONU au Mali.

Une attaque à Bamako le 7 mars dernier

Le 7 mars, un attentat contre un bar-restaurant à Bamako avait coûté la vie à cinq personnes, dont un Français et un Belge. Il s’agissait de la première attaque de ce type perpétrée dans la capitale malienne.

170 personnes sont retenues par deux assaillants lourdement armés dans l'hôtel Radisson, établissement de luxe situé dans le centre-ville de la capitale malienne. L’endroit, très prisé par la clientèle internationale, était contrôlé par des gardiens privés, qui, selon les premières informations, ne se seraient pas méfiés d’une voiture portant des plaques diplomatiques.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles