COP21 : les négociations démarrent

Les 195 délégations nationales vont tenter de trouver un accord sur le climat Les 195 délégations nationales vont tenter de trouver un accord sur le climat[ERIC FEFERBERG / AFP]

Après les discours des chefs d’Etat pour l’ouverture de la COP21, les négociateurs des 195 délégations nationales ont repris la main ce mardi 1er décembre, entamant un marathon diplomatique ardu.

Les délégués ne devront «ménager aucun effort», selon Laurent Fabius, afin de trouver un accord, encore loin d’être acquis, pour limiter le réchauffement climatique. Sur la table des négociations, un document d’une cinquantaine de pages divisé en plusieurs axes. Réduction des émissions de gaz à effet de serre, adaptation au changement climatique et financements des politiques écologiques sont notamment au programme.

Des intérêts divergents à concilier

Les organisateurs espèrent obtenir un texte engageant toute la communauté internationale, afin de limiter le réchauffement de la planète à 2 degrés par rapport à l’ère préindustrielle. Pour l’instant, les engagements déjà publiés par 183 pays permettraient seulement de limiter la hausse des températures à 3 degrés. Et les positions des différents négociateurs peuvent être très éloignées.

Elles varient notamment selon le niveau de dépendance aux énergies fossiles, les ressources, le stade de développement et la situation géographique des différents États. Ainsi, les pays insulaires, confrontés de plein fouet au réchauffement climatique du fait de la montée des eaux, exigent des mesures rapides. À l’inverse, les monarchies du Golfe, qui s’appuient essentiellement sur leurs ressources pétrolières, rechignent à s’engager dans la transition énergétique. Concilier ces différentes perspectives sera tout l’enjeu des prochains jours.     

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles