Le parlement britannique vote pour des frappes aériennes contre Daesh

Le Premier ministre britannique David Cameron quitte le 10 Downing Street à Londres pour rejoindre le Parlement qui doit se prononcer sur d'éventuelles frappes en Syrie, le 2 décembre 2015  [JUSTIN TALLIS / AFP] Le Premier ministre David Cameron a salué la décision du Parlement sur Twitter [JUSTIN TALLIS / AFP]

Le Parlement britannique a voté mercredi soir à une confortable majorité pour des frappes aériennes contre Daesh en Syrie.

Le vote a été acquis par 397 voix pour, 223 voix contre, avec une majorité de 174, montrant que de nombreux députés travaillistes avaient joint leur vote à ceux des députés conservateurs du Premier ministre David Cameron.

«Le Parlement a pris la bonne décision pour préserver la sécurité du pays --l'action militaire en Syrie fait partie d'une stratégie plus large», s'est félicité David Cameron sur Twitter.

Le président américain Barack Obama, qui dirige la coalition alliée en Syrie, a salué le vote. «Depuis le début de la campagne anti-Daesh, le Royaume-Uni a été l'un de nos partenaires les plus précieux», a-t-il assuré dans un communiqué, soulignant que les Etats-Unis attendent avec impatience que les forces aériennes britanniques se joignent aux opérations en Syrie.

Vous aimerez aussi

Des rebelles syriens et leurs familles commencent à quitter Deraa, ex-bastion de la révolte anti-Assad le 15 juillet 2018 [Mohamad ABAZEED / AFP]
Conflit Syrie : début de l'évacuation des rebelles de Deraa, ex-bastion de la révolte
Destructions à Deir Ezzor lors des opérations des forces gouvernementales syriennes contre les jihadistes du Groupe Etat islamique, le 5 novembre 2017 [STRINGER / AFP/Archives]
Conflit Syrie : 54 morts dont 28 civils dans un raid sur un réduit de Daesh
Moyen-orient Le régime syrien hisse le drapeau national à Deraa, berceau de la révolte

Ailleurs sur le web

Derniers articles