Le Parlement allemand approuve la mission militaire contre Daesh

Les députés allemands au Bundestag pour voter sur le déploiement de soldats et d'avions en soutien à la France dans la lutte contre l'EI, le 4 décembre 2015 à Berlin [TOBIAS SCHWARZ / AFP] L'Allemagne participera notamment à des missions de reconnaissance. [TOBIAS SCHWARZ / AFP]

La chambre basse du Parlement allemand a autorisé vendredi la participation, à la suite des attentats de Paris, de jusqu'à 1 200 militaires aux opérations internationales contre les jihadistes de Daesh en Syrie et en Irak.

Sur 598 députés s'étant exprimés, 445 ont voté pour, 146 contre et 7 se sont abstenus, un résultat sans surprise, la grande coalition de la chancelière Angela Merkel soutenant la participation militaire de l'Allemagne.

L'Allemagne prévoit le déploiement en 2016 d'au maximum 1 200 soldats, ce qui en ferait la plus grosse mission de la Bundeswehr à l'étranger. Berlin a prévu notamment de participer avec six avions Tornado à des missions de reconnaissance en Syrie et d'engager une frégate au côté du porte-avions français Charles de Gaulle. L'armée allemande ne procèdera à aucun bombardement, contrairement à la France ou aux Etats-Unis, et depuis jeudi la Grande-Bretagne qui a mené ses premières frappes en Syrie une heure après un vote du Parlement en ce sens.

La décision allemande, annoncée il y a tout juste une semaine en réponse à une demande d'assistance de Paris après les attentats du 13 novembre qui ont fait 130 morts, a passé en un temps record les étapes nécessaires à sa mise en oeuvre, au grand dam de l'opposition.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles