Villas, repas luxueux, mercenaires : le Pentagone aurait gaspillé des millions en Afghanistan

Les entrepreneurs étaient logés dans des villas privées luxueuses aux prestations "trois étoiles". [BAY ISMOYO / AFP]

Selon un rapport, le Département de la Défense américain a dépensé près de 150 millions de dollars dans des prestations luxueuses en Afghanistan.

Ces dépenses ont été effectuées par le TFSBO, la division du département de la Défense chargée de stimuler le développement économique et l’investissement en Afghanistan, en envoyant notamment dans le pays des entrepreneurs.

Dans un courrier adressé au secrétaire de la Défense, Ashton Carter, l’inspecteur général pour la reconstruction de l’Afghanistan (Sigar), John Sopko, réclame des explications «précises» sur ces frais excessifs.

Prestations de luxe

Selon le site MotherJones, le TFSBO aurait ainsi versé des dizaines de millions de dollars à des entreprises de sécurité privées pour assurer la protection des entrepreneurs 24 heures sur 24.

Ces derniers étaient logés dans des villas privées luxueuses. Les contrats passés entre le TFSBO et les chefs d’entreprise incluaient l’installation dans les logements de télévision à écran plat d’au moins 27 pouces (68 cm environ), de lecteurs DVD, et de lits king-size… Le Guardian souligne également que des «repas trois étoiles» étaient servis aux entrepreneurs, chaque repas comportant au minimum deux choix de plats principaux.

Le Sigar souligne que ces dépenses auraient pu être largement réduites si les entrepreneurs étaient logés dans les installations du Département de la Défense déjà existantes en Afghanistan et si la sécurité avait été assurée par le gouvernement.

Le Département déjà épinglé

Ce n’est pas la première fois que les dépenses de l’administration américaine sont épinglées. Dans un rapport rendu public début novembre, le Sigar révélait que le Département de la Défense avait dépensé 43 millions de dollars (un peu moins de 40 millions d’euros) pour construire une station-service délivrant du gaz en Afghanistan, alors que le contrat de base prévoyait un budget de 3 millions de dollars.

Ce sont les retards des travaux et la lente mise en fonctionnement de la station qui avaient fait exploser la note. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles