Fusillade de San Bernardino : Daesh appelle les assaillants «soldats du califat»

Photo tirée d'une carte d'étudiant de Syed Farook non datée (g), et d'une photo fournie par le FBI de Tashfeen Malik (d), les auteurs de la tuerie de San Bernardino perpétrée lors d'un déjeuner de Noël en Californie , le 2 décembre 2015   [- / AFP] Daesh affirme que Syed Farook et sa femme Tashfeen étaient des partisans de "l'Etat islamique". [- / AFP]

Daesh a qualifié les assaillants de la tuerie en Californie «soldats» de son «califat», sans revendiquer explicitement l'attaque meurtrière.

Dans un programme en anglais diffusé samedi par sa station de radio, le groupe jihadiste fait l'éloge de la tuerie qui a fait mercredi 14 morts et blessé 21 personnes à San Bernardino (sud-ouest des Etats-Unis). «Deux soldats de la Khilafah (califat en arabe) ont mené une attaque au Inland Regional Centre à San Bernardino, en Californie», affirme Daesh dans cet enregistrement.

Le groupe jihadiste fait référence aux pans de territoires qu'il contrôle en Syrie et en Irak sur lesquels il a décrété en 2014 un «califat« islamique.

Pas de revendication formelle de l'attaque

Dans l'enregistrement audio en arabe diffusé plus tôt dans la journée de samedi, Daesh parle des assaillants comme étant des «partisans de l'Etat islamique». Selon la version anglaise de l'enregistrement radio, les assaillants, Syed Farook, 28 ans, et sa femme Tashfeen Malik, 29 ans, ont été «tués au service d'Allah».

Mais le groupe n'a pas formellement revendiqué l'attaque comme il l'avait fait antérieurement pour d'autres attentats. Aux Etats-Unis, les enquêteurs ont affirmé vendredi qu'il privilégiait l'hypothèse d'un «acte terroriste».

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles