Pistorius demande sa libération sous caution

Oscar Pistorius arrive à la Haute Cour de Pretoria le 8 décembre 2015 [GIANLUIGI GUERCIA / AFP] Oscar Pistorius arrive à la Haute Cour de Pretoria le 8 décembre 2015 [GIANLUIGI GUERCIA / AFP]

Oscar Pistorius, reconnu coupable en appel du meurtre de sa compagne, demande mardi sa mise en liberté sous caution lors d'une audience où le champion paralympique sud-africain joue gros: en cas de refus, il retournera en prison.

Pistorius est actuellement assigné à résidence chez son oncle à Pretoria, après avoir passé un an derrière les barreaux. En première instance, il avait été condamné à 5 ans de prison pour l'"homicide involontaire" de Reeva Steenkamp, abattue par balles chez lui à Pretoria en 2013. Mais jeudi, la Cour suprême d'appel a requalifié son crime en "meurtre", passible d'une peine allant de 15 ans de prison à la réclusion à perpétuité. Pistorius attend maintenant d'être fixé sur sa sentence, qui sera probablement annoncée début 2016.

L'ancien sprinteur, considéré désormais comme un meurtrier, doit nécessairement faire une demande de mise en liberté sous caution s'il veut avoir une chance d'échapper à la prison le temps que la justice prononce sa nouvelle peine. Le verdict "a été modifié" en appel, par conséquent la peine de Pistorius "a été révoquée, donc il doit demander sa libération sous caution", a expliqué à l'AFP la porte-parole du ministère de la Justice, Lusanda Ntuli.

Pistorius était attendu devant la Haute Cour de Pretoria, un tribunal qu'il connaît bien. C'est là qu'il a été jugé pendant près de huit mois lors de son procès en première instance, retransmis en direct à la télévision.

Oscar Pistorius attend le verdict devant le tribunal de Pretoria le 16 octobre 2014 [SIPHIWE SIBEKO / POOL/AFP/Archives]
Photo
ci-dessus
Oscar Pistorius attend le verdict devant le tribunal de Pretoria le 16 octobre 2014
 

L'audience de mardi, où défense et parquet présenteront leurs arguments, ne devrait pas durer plus d'une heure, et la décision de la juge Aubrey Ledwaba devrait être rendue, selon toute vraisemblance, dans la journée. Aucune indication n'a filtré pour savoir si le ministère public allait s'opposer ou non à sa demande. Si elle est acceptée, l'ancien sportif, sextuple médaillé d'or aux Jeux paralympiques, sera libre, sous certaines conditions, en attendant sa sentence.

Sa libération sous caution "pourrait être assortie de conditions qui ne sont pas aussi strictes que celles de son assignation à résidence", a estimé Martin Hood, avocat spécialisé dans les affaires criminelles interrogé par l'AFP.Si la juge refuse de libérer Pistorius sous caution, il retournera en prison.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles