Daesh menace le site archéologique de Sabratha, en Libye

Le site antique de Sabratha, en Lybie, est menacé par Daesh. [AFP PHOTO/PATRICK BAZ]

Daesh menace de détruire les vestiges de Sabratha, en Libye, un site archéologique romain classé par l'Unesco, aussi important que celui de Palmyre, en Syrie.

La progression en Libye de l'organisation terroriste constitue une menace pour le patrimoine archéologique du pays. Comme il l'avait fait en Irak et en Syrie auparavant, le groupe Daesh veut s'en prendre aux traces de l'Histoire du pays, et plus généralement à tout ce qui remonte à une période antérieure au Coran.

Les jihadistes sont arrivés à Sabratha la semaine dernière, à bord d'une trentaine de véhicules 4x4. Selon les témoignages des habitants, ils sont arrivés au départ sur place pour récupérer deux de leurs combattants qui avaient été capturés, mais ont finalement commencé à installer des checkpoints avant de prendre le contrôle de la ville dans sa totalité.

Le site de Sabratha abrite quelques uns des vestiges les plus précieux de la période romaine. Au moins aussi important que le site de Palmyre, il abrite notamment un théâtre romain qui pouvait accueillir près de 5000 spectateurs à l'époque. Sabratha était aux alentours du 1er siècle av. J-C l'un des ports les plus importants de Méditerranée.

Daesh contrôlerait désormais près de 20 % du territoire de la Libye, dont le port de Syrthe, ainsi que d'importants champs pétroliers et des régions importantes autour de Benghazi et de Sabratha.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles