Un permis de conduire pour les voitures autonomes ?

La F 015 de Mercedes-Benz, un concept-car qui préfigure le véhicule autonome de demain.[Daimler/Mercedes-Benz]

Si elles ne sont pas encore sur les routes, l’Etat de Californie entend bien encadrer l’usage des voitures autonomes.

Les autorités locales ont ainsi présenté mercredi un ensemble de règles qui s’imposeront non seulement aux constructeurs mais aussi aux conducteurs de ce type de véhicule promis en nombre par les industriels dès 2020.

Le Département des véhicules à moteur (DMV) de Californie part du principe que les chauffeurs devront toujours avoir la possibilité de reprendre le contrôle du véhicule. Le texte, qui doit encore être soumis à des consultations, prévoit donc que les conducteurs devront respecter le Code de la route et qu’ils demeureront responsables en cas d’accident même s’ils ne contrôlent pas le véhicule. En outre, ils devront passer un permis de conduire spécifique à l’issue d’une formation dispensée par les constructeurs.

La Google Car pas concernée ?

Avant d’être mis sur le marché, ces véhicules sans chauffeur devront passer un test réalisé par une autorité indépendante. L’agrément qui en découlera ne sera valable que trois ans. La Californie veut aussi des protections contre de potentielles cyber-attaques visant ces voitures hyper-connectées, et un encadrement des informations qu'elles collectent. Enfin les constructeurs ne pourront pas vendre mais seulement louer leurs voitures autonomes.

"Nous sommes sérieusement déçus que la Californie fixe déjà un plafond limitant le potentiel des voitures totalement sans chauffeur" a regretté Alphabet dont la Google Car ne prévoit pas la possibilité pour le chauffeur de prendre le contrôle de son véhicule… La Californie est un véritable laboratoire mondial pour le développement des voitures autonomes. Sa législation pourrait donc constituer un précédent.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles