Pays-Bas : un musée change le nom de ses œuvres «racistes»

La «Jeune négresse», une toile du peintre hollandais Simon Maris, s'appelle désormais «Jeune fille à l’éventail» [www.geheugenvannederland.nl / image libre de droits].

Le Rijksmuseum d’Amsterdam a décidé de bannir du vocabulaire de toutes ses œuvres et notes explicatives les mots à caractère racistes ou discriminatoires et ce pour les remplacer par des appellations moins offensantes.

C’est ainsi que les visiteurs du musée admireront désormais la «Jeune fille à l’éventail» en lieu et place de la «Jeune négresse», une toile du peintre hollandais Simon Maris.

Et ce sont les 220 000 œuvres d’art du musée qui ont été passées en revue pour remplacer la présence éventuelle de mots tels que «Nègre», «Indien» ou «nain» par des formulations plus convenables et respectueuses des moeurs de notre siècle explique le quotidien britannique The Independent dans un article publié en début de semaine.

«Jusqu'à maintenant, nous avons trouvé 132 inscriptions avec le mot «Nègre», ce qui est assez facile à changer. Mais il y a d'autres mots comme Hottentot – un nom donné par les Néerlandais au peuple Khoi d'Afrique du Sud qui signifie bègue. C'est très insultant et c'est vraiment important de changer cela aussi vite que possible», justifie Martine Gosselink, la directrice du département d'Histoire du musée citée par le journal.

Pour elle, il est nécessaire de «ne pas utiliser les surnoms donnés par les Blancs aux autres». «Nous les Néerlandais, sommes parfois appelés "têtes de fromage". Nous n'aimerions pas aller dans un musée et nous voir décris en tant que têtes de fromage ! C'est exactement ce que nous ne voulons pas faire ici», insiste-t-elle.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles