Boko Haram éloigne 1 million d'enfants de l'école

Près de 2 000 écoles restent portes closes en raison de la menace de la secte islamiste Boko Haram. [© STEPHANE YAS / AFP]

Un rapport de l'Unicef révèle que la secte Boko Haram prive plus d'un million d'enfants de l'école.

Multipliant les enlèvements et recrutant des enfants soldats, Boko Haram empêche les enfants du nord-est du Nigéria et des pays voisins de se rendre en cours. C'est ce que dénonce le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef), qui estime que plus d'un million de jeunes sont concernés. 

En tout, plus de 2 000 écoles nigérianes, camerounaises, tchadiennes et nigériennes ont fermé leurs portes en raison des conflits. Des centaines d'établissements ont également été pillés, endommagés ou détruits. 

Des écoles visées par Boko Haram

«Le conflit a été un énorme choc pour l'éducation dans la région, et la violence a maintenu beaucoup d'enfants hors des salles de classe depuis plus d'un an, augmentant leur risque d'abandonner complètement l'école», explique ainsi Manuel Fontaine, le directeur régional de l'Unicef pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre.

«Les écoles ont été les cibles d'attaques, et les enfants ont peur de retourner à l'école; puis ils restent déscolarisés, plus ils ont de risques d'être victimes d'abus et d'être recrutés par des groupes armés», précise-t-il.

Dans le nord du Cameroun, notamment, seule une école sur les 135 fermées en 2014 a rouvert cette année.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles